Entreprise et agroécologie : l’exemple Pocheco

Entreprise et agroécologie : l’exemple Pocheco

Le jardin mandala, vu du toit
Le jardin mandala, vu du toit

C’est sous la pluie que je suis arrivé au siège de l’entreprise Pocheco non loin de Lille. L’eau, qui nous a manqué pendant l’été 2018, « est récupérée via nos toitures végétalisées pour diluer nos encres, approvisionner nos sanitaires, nettoyer les machines … » m’explique le chaleureux Kevin Franco, chargé de mission dans le bureau d’études écologiques interne à l’entreprise, sobrement intitulé OUVERT.

L’entreprise de 70 salariés est brièvement apparue dans le fameux documentaire Demain de Cyril Dion, qui célèbre les solutions écologiques positives aux enjeux de notre temps. Car Pocheco, c’est une histoire de transition. Fabricant d’enveloppes confronté à une crise économique sectorielle, la petite entreprise propose à partir de 2012 des prestations en « écolonomie », transdisciplinaires ; ou comment utiliser intelligemment des ressources renouvelables impliquant le bâtiment, les process métiers, les hommes… Cette diversification de services permet d’amorcer une mue, par conviction et par instinct de survie.

Une nette sensation de résilience

Je suis venu visiter leurs parcelles permacoles de 2 000 m2 ; je pars en ayant eu la chance de faire un grand tour de l’entreprise, des bureaux aux ateliers, en passant par les toits. De fait, il se dégage du lieu une nette sensation de résilience. Des portraits noir et blanc des collaborateurs – qui viennent tous me serrer la main dès qu’ils me croisent – au mobilier coloré et durable (le patron Emmanuel Druon a un goût pour le design), en passant par les imposantes et modernes machines des ateliers. Certains emplacements, vides. « Nous avons réduit le rythme de production » précise K. Franco, afin de s’adapter au retournement du secteur et mieux rebondir.

Portraits de Kevin, alors régleur machine, à son arrivée chez Pocheco (à gauche) ; et Emmanuel Druon (à droite)
Portraits de Kevin, alors régleur machine, à son arrivée chez Pocheco (à gauche) ; et Emmanuel Druon (à droite)
Kevin dans l’atelier, devant les cylindres
Kevin dans l’atelier, devant les cylindres

Les vergers et le jardin mandala encerclent les bureaux. Lancé en 2016, le projet permacole a permis la création d’un emploi et sert de vitrine agroécologique à l’entreprise, dont les conseils sont très demandés par les entreprises régionales. OUVERT a ainsi aidé un logisticien sur des questions de permaculture, ou encore une très grande marque de cosmétiques dans l’éco-conception de leurs bureaux et espaces extérieurs.

C’est évidemment le documentaire Demain qui a le plus fait résonner la stratégie écologique de l’entreprise. OUVERT s’est déployé à l’international et ses équipes interviennent au Mexique, en Chine… pour leurs missions ou lors de conférences. 

Les verges de l'entreprise Pocheco
Les vergers

Enrichir son entreprise d’une dimension agroécologique

Au siège, la production agricole générée en propre permet de compléter les 40 paniers de légumes vendus chaque semaine en haute saison, par deux agriculteurs locaux, aux salariés. Certains d’entre eux s’improvisent bénévoles et aident les producteurs à les composer. J’aperçois les chaises longues dans le jardin, témoins des déjeuners d’été et de réunions clients improvisés en extérieur. Ici une excavation pour une mare, là un « bar à thym », sont les résultats de chantiers participatifs qui créent du lien entre les équipes.

Bar à thym et mare de l'entreprise Pocheco
Bar à thym et mare

Pocheco est le bon exemple d’une entreprise qui a su enrichir ses process métiers et ses parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs) d’une belle dimension agroécologique. C’est également l’objectif que nous nous sommes fixé avec Cultures et Compagnies : celui d’accompagner nos clients pour mettre en œuvre des projets circulaires, durables et humains autour de l’agroécologie. Merci pour cette visite, et tous nos vœux de succès dans cette transition et les (confidentiels) projets à venir … 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu